Accueil » Récits de voyages » D’Amsterdam jusqu’au Danemark : un roadtrip sans un rond

D’Amsterdam jusqu’au Danemark : un roadtrip sans un rond

Hey ! Me voilà de retour après une (très) longue absence. Entre le boulot et les voyages, c’est un peu compliqué de trouver du temps pour entretenir son blog. Mais me revoilà.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous un de mes (nombreux) derniers roadtrip. D’autres arriveront très prochainement mais il fallait bien commencer quelque part, non ?

Trêve de bavardage, entrons dans le vif du sujet. Il y a quelques mois (ou plutôt quelques années ?) de ça, je me suis découvert une addiction. Non, je ne parle pas des femmes. Je parle du voyage. La découverte de l’inconnu. La sensation de ne pas avoir d’attaches et donc de découvrir une nouvelle forme de liberté. Rapidement, j’ai multiplié les excursions en Europe et ailleurs dans le monde. J’ai fait (enfin plutôt « NOUS AVONS fait » puisque je voyage toujours avec mon meilleur ami) de nombreuses rencontres. Nous avons découvert des endroits exceptionnels. A tel point que nos moindres moments de libre sont consacrés à penser au prochain roadtrip.

Alors, oui c’est bien beau cette histoire. Deux amis qui partent découvrir le monde, c’est classe et ça fait des trucs à raconter en soirée. Mais vous savez aussi bien que moi que voyager c’est pas donné. Entre les transports, l’hébergement, les repas… Les sommes deviennent vite astronomiques (surtout en Europe). Alors, on s’est lancé un défi.

« On va voyager sans un rond, on ne paiera que le transport, pour le reste on se débrouille »

Mais avant de se lancer dans une aventure de plusieurs semaines, commençons par quelques jours. Tiens, ça tombe bien, on a un week end de 4 jours. On fait l’itinéraire en quelques minutes. Ça sera Lille- Amsterdam – Hambourg – Un endroit paumé au Danemark – Lille. Une fois que l’itinéraire est tracé, impossible de faire demi-tour. On est engagés.

Mon sac est fait, le sien aussi. On charge la voiture et on démarre. On a emporté une tente 2 places et ce qu’on appelle notre « ravito » : des pâtes, du jus d’orange, du café et un réchaud.

Eminem, Ben Harper, les Beach Boys, la voiture débite toutes sortes de musiques jusqu’à notre arrivée à Amsterdam. On (re)découvre la ville : les canaux, les parcs…

canaux amsterdam parc amsterdam

Après une journée bien remplie, on décide de partir pour Hambourg. Et j’ai cette question en tête : « Mais où on va dormir si on ne dépense pas un rond ? ».

Arrivée à Hambourg et gros coup de cœur pour la ville. L’architecture est tout simplement superbe et il fait vraiment bon y vivre.

hambourg coucher de soleil canaux hambourg architecture magnifique hambourg eau hambourg

« Bon, je sais pas toi mais j’ai faim là ». C’est vrai, le voyage ça creuse. On a pas mal marché aujourd’hui et c’était tellement sympa que j’en ai oublié les gargouillis dans mon ventre. On sort le réchaud et trouvons un « spot » bien sympa pour se poser.

« – Vas-y mets de l’eau dans la casserole, je vais sortir les pâtes

Attends mais j’ai pas d’eau moi

– Ah mais moi non plus, ça risque d’être compliqué pour faire cuire des pâtes sans eau »

Il est 21h, il fait noir et tous les magasins sont fermés. Je sens que ça va être la galère.

« Allez, on remballe les affaires, on va aller dans le centre. Si on a de la chance, on trouvera quelque chose d’ouvert ».

Et voilà qu’on se retrouve à marcher dans Hambourg, Pierre (oui désolé je n’ai pas fait les présentations, mon meilleur ami s’appelle Pierre) avec une casserole dans les mains, et moi avec un réchaud et une bombonne de gaz. Je ne sais pas si on dirait deux terroristes ou deux évadés d’asile. Mais peu importe, on a faim. Le peu de gens qu’on croise nous regardent avec insistance. On rit.

Tous les magasins sont fermés. Seul un fast food (celui avec un grand M) est ouvert. Bon… Je me retrouve face à un vendeur qui ne parle pas un mot d’anglais, j’ai une tête fatiguée et une bombonne de gaz dans les mains. Mémorable. Après trois bonnes minutes de balbutiements, il a compris que je voulais de l’eau. Alléluia, on a de quoi faire chauffer nos pâtes !

hambourg la nuit

Retour au spot. Après avoir mangé, Pierre s’éclipse pour « aller pisser ». Il revient avec une bouteille de whisky et un objet qu’il cache derrière son dos.

« Joyeux anniversaire mon ami »

Oh. Il y a pensé, il a caché mon cadeau dans la voiture et a fait comme si de rien n’était. Wow. Si ça c’est pas un ami en or… Après avoir balbutié quelques remerciements (état de choc oblige), on décide de savourer la vue. Puis vient le moment de trouver un endroit où dormir. En pleine ville ? Impossible. Dans un parc ? Euh… On n’en a pas croisé en chemin puis ça n’est pas très légal.

« Je vais reprendre l’autoroute et on posera la tente sur une aire de repos. Personne ne nous dérangera et on aura rien à payer »

Voilà ce que j’aime. Là c’est l’aventure. A peine quelques kilomètres plus loin, on s’arrête et on installe la tente. On a un semblant de « chez nous ».

**

Réveil matinal et ensoleillé le lendemain matin. Quelques voitures sont garées un peu plus loin mais elles ne peuvent pas nous voir. On se fait bouillir de l’eau rapidement pour boire un café, Pierre sort une brioche de son sac. On est bien.

réveil en tente café roadtrip

« Je vais voir s’il y a moyen de se débarbouiller ». Je sais que certaines aires de repos sont équipées de douche. Pas celle-là. Ça sera débarbouillage et brossage de dents au robinet. On en profite pour faire la « vaisselle » de la veille : casserole, couverts et verres en plastique.

Let’s go, le Danemark nous attend. Après quelques heures de route, nous arrivons à Aabenraa, un petit village de pêcheurs à la frontière Danoise. Après une découverte bien sympathique de la ville, nous discutons avec deux personnes âgées pour savoir quels sont les plus beaux endroits à faire.

abenraa danemark abenraa mer

Direction la forêt. Il est déjà l’heure de manger.

voie ferrée danemark le repas des guerriers foret danemark

Après avoir discuté avec deux jeunes Danois qui nous indiquent le chemin du retour (oui on était perdus), nous partons en direction de Ribe en longeant la côte. Des photos valent mieux qu’un long discours :

belle architecture danemark danemark coucher de soleil danemark

Encore une journée bien chargée qui se termine. Il faut trouver où dormir. L’autoroute hier soir, c’était trop facile. Pierre veut quelque chose de marquant pour cette nuit-là. Après quelques minutes de route, il déniche le spot parfait : une forêt de scierie. Des sapins plantés en rang, parfaits pour nous abriter du vent. Comme la nuit dernière, la tente est plantée en quelques minutes. Puis on décide de manger avant d’aller faire une balade digestive.

campement au danemark tente dans la scierie danemark une pub pour Opel

Après une nuit reposante malgré le bruit incessant des chouettes, il est temps de rentrer tout doucement. Des images pleins la tête.

Voyager sans un rond, c’est faisable. Mais pour des courtes durées.

D’ailleurs, j’ai pour projet de partir en Europe cet été grâce au pass Interail, certains d’entre vous l’ont-ils déjà fait ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires 🙂

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à laisser votre avis en votant :

[yasr_visitor_votes size= »medium »]

A propos de Edouard

Voyageur dans l'âme depuis que j'ai l'âge de penser, j'ai décidé de vivre mes rêves plutôt que de rêver ma vie. Je pars prochainement pour un tour du monde d'un an que vous pourrez suivre sur ce blog voyage.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*