Accueil » Récits de voyages » Le Working Holiday Visa en Australie : Matthieu nous raconte son aventure

Le Working Holiday Visa en Australie : Matthieu nous raconte son aventure

A propos de l’auteur

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Matthieu sur Web Trotters ! Il nous raconte les grandes lignes de son aventure australienne. Moi je m’éclipse, place au récit de voyage au pays des kangourous !

Mon aventure Australienne avec le Working Holiday Visa

Début 2010, je termine mon année de licence professionnelle à Roubaix.

Que vais-je faire l’année prochaine ? Je continue les études ? Je cherche mon premier travail ?

J’ai seulement 22 ans, j’ai l’impression de ne pas avoir encore profité suffisamment de ma jeunesse pour me lancer dans la vie active.

A la Fac avec un ami d’enfance, Rémy est du même avis que moi :

– « Et si on partait un an à l’étranger ? »

– «Allez ! »

Après quelques jours de recherche, alors que l’Angleterre me tentait bien, Rémy me propose une destination qui ne m’avait même pas effleuré l’esprit et qui me semblait un peu trop ambitieuse : L’Australie ! On rigole pendant quelques minutes, puis il commence son argumentaire.

15 minutes plus tard, il m’a convaincu et on démarre les recherches, on écume tous les sites internet et blogs. Quelques mois plus tard, on se retrouve à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle avec notre gros sac à dos, en direction de Perth en Australie.

L’Australie est un pays magnifique, je ne vous apprends rien, et la possibilité d’y séjourner pendant un an est loin d’être compliquée. Au contraire, il est certainement plus simple et peut être plus sage de choisir l’Australie que certains pays plus proche de la France.

En bref, voici la démarche :

1. Passeport

2. Permis de conduire international

3. Visa Working Holiday

4. Ouverture d’un compte bancaire en ligne et billets d’avion

L’Australie

Nos premiers pas en Australie sont magiques. On trouve facilement des auberges de jeunesse pour dormir et poser notre sac, on profite de nos premiers jours, on visite, on évalue notre anglais (très mauvais d’ailleurs) et on commence à penser aux prochaines semaines. Dormir en backpacker, c’est bien mais ça coûte cher… Ni une, ni deux, on commence les recherches pour trouver un van. Une rencontre avec des français qui terminent leur road trip en Australie nous permet d’acheter leur van qui sera le nôtre !

Voilà la bête : Un mitsubishi équipé pour faire le tour du pays des kangourous.

van mitsubishi roadtrip australie

Le van sera notre moyen de locomotion, notre cuisine, notre salle à manger, notre chambre, notre bureau…

stella artois

The Pinnacles : un désert de sable exceptionnel

La première destination avec le van sera le désert des Pinnacles. Au milieu de nulle part, un désert de sable où « poussent » des roches de calcaire. Des photos parlent mieux que des mots :

désert des pinnacles australie

désert australie roches calcaires

pierre calcaires pinnacles

van désert australie

soleil désert australien

Les barbecues en Australie

L’une des particularités appréciables de l’Australie est la présence de barbecues publics le long des plages (il y en a partout !). Ces barbecues sont très utiles pour nous les voyageurs. Un steack et quelques tomates cerises grillés au barbecue, l’affaire est dans le sac. Attention quand même à vérifier votre barbecue, on a déjà vu un gros oiseau nous subtiliser notre steack au passage.

barbecue plage australie

Et le travail en Australie, ça se passe comment ?

Bien sur, nous avons cherché un travail, parce qu’il faut bien payer le van, les visites, et de quoi faire fumer les barbecues 🙂 On a fait quelques petits boulots : Distribution de prospectus, Serveurs, Kitchen hand (Plonge au restaurant) et une expérience de 15 jours dans une petite ferme pour faire de la cueillette de fruits (fruitpicking) avec un parfois méchant gentil fermier. Ce job de 15 jours a été une bonne expérience car c’était la première fois que nous vivions à l’Australienne. Le fermier, après nous avoir fait cravaché pendant 15 jours, nous a donné une excellente paye et nous a emmené dans son pick up dans le désert pour une partie de pêche avec sa famille, pour remplir notre barbecue du soir.

Le jour où on est passé très très près de la mort au Nord de l’Australie

Pour l’instant, tout va bien 🙂

Malheureusement, quelques jours après notre départ de la ferme, sur la route d’Exmouth  au nord ouest de l’Australie, à 100 Km/h, notre pneu arrière droit explose : On va à droite, à gauche, en haut en bas, une glissade de plusieurs mètres sur le flan du van et le véhicule s’arrête sur le bas-côté de la route. On s’est vite rendu compte que notre aventure australienne touchait à sa fin …

crash de van australie

On se retrouve à l’hôpital quelques heures après (Pas de réseau téléphonique à l’endroit de l’accident et plusieurs centaines de kilomètres avant l’hôpital le plus proche). Résultat des courses : Fracture d’une vertèbre pour Rémy et greffe de peau au niveau du coude pour Moi.

Je fais 10 jours dans un petit hôpital de Carnarvon avant de partir à l’hôpital de Perth où je retrouve Rémy. Durant ces 10 jours, j’étais la star dans l’hôpital, tout le monde me connaissait : J’étais le petit francais. Une des secrétaires m’invite chez elle, me fait visiter la ville, m’offre un verre…

Très sympathique… Très australien je dirais…

J’arrive à Perth et je reçois ma greffe quelques jours après : l’opération consiste à prendre de la peau d’une de mes fesses pour la greffer à mon coude, je savais d’avance que çà allait faire rire les copains… Au passage, merci à Chapka Assurance qui a pris en charge les fortes sommes causées par cet accident.

Mes 3 semaines à l’hôpital de Perth ne sont pas un si mauvais souvenir. Je me suis retrouvé dans une chambre avec 3 australiens extrêmement sympas. Dans cet immense hôpital, encore une fois, tout le monde connaissait les 2 français. Le retour en France a été pris en charge par l’assurance.

Fin de voyage compliqué mais nous, on préfère se souvenir de ça :

perth panorama

kangourou australien

Pour conclure sur l’Australie, malgré le retour imprévu et rapide, nous avons quand même profité 4 mois du pays, on a des sacrés souvenirs et on encourage tout le monde à y aller. Le visa working holiday est destiné au personnes de 18 à 30 ans , il me reste 4 ans 🙂 (Rémy, qu’est-ce t ‘en dit ?).

Si vous envisagez de partir ou si vous voulez vous laissez tenter, vous trouverez toutes les infos sur notre blog dédié à l’Australie : www.enroutepourlaustralie.com et des photos sur notre page Facebook.

A bientôt !

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à laisser votre avis en votant :

[yasr_visitor_votes size= »medium »]

A propos de Edouard

Voyageur dans l'âme depuis que j'ai l'âge de penser, j'ai décidé de vivre mes rêves plutôt que de rêver ma vie. Je pars prochainement pour un tour du monde d'un an que vous pourrez suivre sur ce blog voyage.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*