Accueil » Récits de voyages » La beauté du Népal : Jérôme nous raconte son voyage

La beauté du Népal : Jérôme nous raconte son voyage

A propos de l’auteur

Il y a des pays qui ont su garder leur charme et leur authenticité, bien à l’abri du tourisme de masse. Le Népal en fait partie. Jérôme nous raconte son voyage, entre émotion et beauté des paysages.

C’est en avril de l’année dernière que j’ai effectué mon premier voyage au Népal. En tant que fan de montagne, je voulais voir l’Everest au moins une fois dans ma vie.
J’ai effectué ma randonnée depuis Lukla jusqu’au Kala Pattar. Ma randonnée suivait le sentier de l’Everest bien connu et pourtant pas si fréquenté à cette période.

Pour voir mon itinéraire je me suis largement inspiré de celui de Nomade.
Après un vol un peu sportif, j’arrive en coucou à Lukla. Pour ceux qui n’ont jamais vu l’aéroport de Lukla celui-ci est vraiment impressionnant.

aéroport lukla dangereux

D’après cet article, Lukla fait parti des aéroports les plus dangereux du monde.

S’habituer à l’altitude au Népal

J’ai dormi ma première nuit à Lukla pour m’habituer à l’altitude. Lukla est à 2700 mètres d’altitude, même si ce n’est pas très haut, je préfère prendre un jour de sécurité pour que mon corps s’habitue correctement au manque d’oxygène.

Ce qui est pratique avec cette randonnée, c’est que les dénivelées sont progressives. Tous les jours je monterai de 300 à 400 mètres. Cela permet une bonne acclimatation pour passer au-dessus de 5000m sans problèmes physiques.

récit voyage Népal

Ma randonnée

Toute la randonnée se fait sur un sentier totalement balisé. Plus qu’un sentier balisé il s’agit d’un chemin pour tous les habitants qui habitent dans la vallée et qui ont besoin de descendre en ville.
Donc difficile de se perdre, voire même impossible si on ne sort pas du sentier principal. Ce qui est plutôt rassurant.

En moyenne je marchais 5 à 6 heures par jour. Je marchais tôt le matin (départ 8h) pour éviter le monde et terminais ma journée vers 13h-14h. L’après-midi, quasiment tous les jours, la météo se gâtait et un épais brouillard recouvrait la vallée. L’après-midi je me reposais au refuge. N’oubliez pas de prendre un livre !

L’Himalaya : la région de tous les superlatifs

Voyage Népal

Je savais que l’Himalaya était grandiose en regardant les photos avant mon départ. Mais une fois que l’on est devant, c’est une autre dimension. Au-delà de la beauté des paysages j’ai été impressionné par la taille des sommets. La largeur des montagnes est démesurée par rapport à celles que nous avons dans nos Alpes.

L’ambiance au Népal est vraiment magique. Il faut savoir que c’est une région montagneuse habitée donc on y rencontre pas mal de gens. Tout au long de mon voyage j’ai pu discuter avec les népalais. Tous ne parlent correctement anglais, mais on a toujours réussi à échanger. Les népalais sont d’une gentillesse hallucinante. Ils n’ont que très peu pour vivre et pourtant ils sont d’une telle générosité…

On rencontre pleins d’enfants dans les petits villages. Si vous souhaitez les aider n’hésitez pas à ramener les choses que vous n’utilisez plus chez vous. Pour ma part j’avais apporté des habits et des fournitures pour l’école. Même avec seulement un stylo, vous faites un heureux !

Ama Dablam

Ama Dablam, un des sommets de l’Himalaya

Où dormir ?

Tout au long de ma randonnée j’ai dormi dans les différents refuges. Les refuges sont très bien équipés et chauffés. La plupart sont construits en bois, ce qui est très agréable. On dirait des petits chalets.

Au départ j’hésitais à partir avec ma tente, finalement j’ai bien fait de ne pas l’emmener car les logements sont vraiment nombreux. La plupart ont l’électricité, pratique pour recharger les batteries de son appareil photo.

Come back to Népal !

Je suis tombé amoureux de ce pays. Je repars cette année du côté de la vallée du Langtang. Mais cette fois je vais participer à une course avec le traileur Dawa Sherpa qui organise des voyages dans son pays natal.

J’oubliais, pour ceux que ce voyage intéresse, il s’agit d’une randonnée facilement accessible à toute personne qui pratique la randonnée. Pas la peine d’être un grand sportif car les sentiers sont peu accidentés et les journées de marche pas très longue.

N’hésitez pas poser vos questions ou à réagir à mon voyage en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre !

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à laisser votre avis en votant :

[yasr_visitor_votes size= »medium »]

A propos de Edouard

Voyageur dans l'âme depuis que j'ai l'âge de penser, j'ai décidé de vivre mes rêves plutôt que de rêver ma vie. Je pars prochainement pour un tour du monde d'un an que vous pourrez suivre sur ce blog voyage.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*